loading

Vous avez un projet immobilier en cours et vous envisagez un crédit ? Vous avez peut-être entendu parler du taux d’usure qui bloque actuellement presque la moitié des dossiers de financements.

Alors avant de vous lancer, lisez bien notre article…

Nous allons vous expliquer plus en détail ce qu’est le taux d’usure et vous donner quelques astuces pour faire baisser le taux de votre crédit immobilier en dessous du taux d’usure.

Le taux d’usure qu’est-ce que c’est ?

Selon la définition de la banque de France qui impose ce taux, le taux d’usure correspond au taux d’intérêt maximum légal que les établissements de crédit sont autorisés à pratiquer lorsqu’ils vous accordent un prêt. A priori cela semble être une bonne chose mais le taux d’usure tient compte de beaucoup d’autres éléments que le seul taux d’intérêt de votre prêt immobilier.

Ce taux intègre le taux nominal de votre prêt, mais aussi tous les autres frais qui sont liés à votre crédit comme les frais de dossier, les frais de garanties et les frais d’assurance de prêt.

….Autrement dit c’est ce qui correspond au TAEG sur votre simulation de crédit et qu’il va falloir baisser pour augmenter vos chances d’avoir un accord de prêt !

Comment baisser le TAEG de mon prêt ?

L’élément le plus important à prendre en compte en dehors du taux nominal que vous aurez âprement négocié avec votre banque est le coût de l’assurance de crédit.

Il vous faut donc d’abord déterminer le niveau de couverture correspondant à votre besoin et que celui-ci n’est pas surestimé. Il ne vous sert à rien d’être sur-assuré, mais attention ne pas être assez assuré serait très risqué.

Maintenant que vous connaissez le niveau de couverture qui vous convient, il vous faut trouver l’assurance la moins chère. Attention que ce soit bien le coût total de cette assurance sur toute la durée du crédit qui soit le moins cher car c’est cet élément qui entre dans le calcul du TAEG. On a souvent l’habitude de comparer l’assurance par la mensualité ou par le taux, mais ce ne sont pas les éléments de comparaison les plus pertinents.

Parlons maintenant des frais de garantie. En général c’est votre banque qui vous propose la garantie qui lui convient, mais il en existe plusieurs.

Elle peut vous proposer de faire appel a un organisme de cautionnement, c’est une bonne solution, mais cette garantie est parfois plus chère au moment de la souscription du prêt que des garanties comme l’hypothèque ou le Privilège de Prêteur de Deniers. Si vous êtes dans ce cas proposez de changer de garantie…

Un autre élément sur lequel vous pouvez proposer d’agir ce sont les frais de dossier de votre banque. Négociez, proposer la souscription d’autres contrats qui vous intéressent en contrepartie d’une réduction des frais de dossier. Votre banque sera sans doute plus coopérative.

Enfin si vous avez prévu d’emprunter peu car vous avez un apport important, vous pouvez peut-être envisager d’emprunter plus selon vos capacités, car vous l’avez compris, certains de ces frais sont fixes et pèsent donc plus proportionnellement sur le montant emprunté et donc dans le calcul du TAEG.

Nous espérons que ces astuces pourront aider certains d’entre vous, car malheureusement elles ne seront pas suffisantes pour tous les dossiers car dans le contexte actuel de remontée des taux, les taux d’usure n’augmentent pas suffisamment (ex :2,60% jusqu’à 20 ans au 01/07/22) et cette situation est particulièrement dommageable pour les personnes plus âgées ou avec un problème de santé pour lesquelles le coût de l’assurance est plus élevé.  Une refonte de la méthode de calcul de ce taux est d’ailleurs demandée en ce moment à La Banque de France, alors… on croise les doigts.

En attendant, nous vous souhaitons bonne réussite pour votre projet et nous restons à votre disposition pour vos projets futurs !

Le 26.08.2022-Christelle Madec-

Add to comment

You have already added 0 property

Login

Register

Login Account

6 or more characters, letters and numbers. Must contain at least one number.

Invaild email address.